Tournoi U.N.S.S d’échec au lycée Chanzy mercredi 6 février

Le 06 février, le lycée Chanzy a accueilli les équipes UNSS d’échecs du lycée Jean Mermoz de St Louis ( Haut Rhin ) et du collège Rouget de L’Isle pour un tournoi par équipes de 4 joueurs :

Pour les lycéens, l’enjeu était la qualification au championnat de France, et c’est le lycée Jean Mermoz qui représentera la région Grand Est, avec de bonnes chances de titre national. Rémi a bien résisté au premier échiquier,  mais la différence de niveau était trop forte sur les 3 autres échiquiers et Yanis, Adonis, et Binta n’ont pas eu la moindre chance de l’emporter.

 

Pour les collégiens, déjà qualifiés au championnat de France, l’objectif était de s’y préparer en jouant une compétition supplémentaire, « contre des grands » à qui ils ont largement tenu tête.

A part le résultat de la confrontation Chanzy-Jean Mermoz, tout était parfait et s’est déroulé dans une bonne ambiance. Merci à Paul et M.Roux d’être venus en renfort, à Mme Guillet pour nous avoir prêté les locaux et permis d’organiser cette manifestation, et à la MDL pour s’y être associée.

 

 Vincent Boillon.

Olympiades de la chimie

Deux élèves de Terminale S 3, Souleyman AIT SAIDI et Camille SALU, sont qualifiés pour les épreuves régionales à Reims. Toutes nos félicitations et bon courage !

N. PACZECHA

Let it snow !

Quelques vues du lycée sous la neige

Photos aériennes  (drone) par Fred MOUTARDE 

Timelapse par Marc BEGUIN 

Voyage à Hong Kong

Cet article est mis à jour en continu, dès que nous avons des nouvelles des athlètes de Chanzy. 
Texte, photos et vidéos par Fred MOUTARDE, professeur organisateur et envoyé spécial !

BILAN


Côté  sportif,  3 temps forts et une grande réussite globale.
La compétition : Chaque élève ramène au moins une médaille. Beaucoup de records personnels battus. Nous avons pris part à 14 des 15 épreuves de la compétition .
Et récolté 13 médailles d’or et 23 au total. Excellent !


Nos 2 échanges avec l’athlétisme chinois local ont été riches d’expériences :
Lors de notre entraînement commun à la Diocesan Boys School. Accueil très sympathique et moments rares.
Puis samedi dernier, avec les athlètes du district de Tseung Kwan O. , beaucoup de souvenirs gravés à jamais.


Côté culturel, nous sommes également  très satisfaits.
Le Temple de Wong Taï Sin et notre participation au rituel du Kau Cim, le Victoria Peak et la lumière incroyable sur Hong Kong marquant la fin du jour, Pnong Ping, le temple
de PO Lin, la typicité du village de pêcheurs de Taï O, les lumières d’Avenue of the Stars et le HongKong by night magique, etc… Que de découvertes !


Et après ?
Nos élèves ont pris des contacts. Certains prévoient d’accueillir leurs copains d’Asie. L’Association sportive du lycée français de Singapour envisage sérieusement de venir
en stage et faire des compétitions chez nous ! Les installations neuves du stade Gailly le permettront. Et nos amis chinois viendraient au printemps 2020 pour un circuit de compétitions que nous leur organiserions.


Voilà de quoi être encore davantage satisfaits…
Félicitations aux élèves pour ces réussites.

Read more

Interview de Valtteri Raikisto, ancien élève du lycée

Le Lycée chanzy a la chance d’accueillir chaque année, des élèves venant d’autres pays. Ils passent l’année scolaire chez nous, loin de leurs bases, repères et culture. Il leur faut de l’énergie et du courage…
Nous les suivons quelques mois mais que deviennent ils lorsqu’ils retournent chez eux ?

Des circonstances professionnelles, et de la vie, ont permis à M.Moutarde de rencontrer Valtteri Raikisto, élève finlandais qui a passé l’année scolaire 2018-2019 à Chanzy, à Tanhuvaara, tout près de Savonnlina, là où il vit. Valterri arrive au lieu de rendez-vous avec ses skis de fond ! Climat finlandais oblige, la neige est déjà tombée en quantité et la nature de Tanhuvaara faite de lacs gelés, de sapins et de bouleaux invite aux ballades à skis. « J’ai pour objectif de faire 200km cet hiver. Avant d’aller à Chanzy, j’en ai fait 100. »

Il répond ensuite à différentes questions :

 

Comment s’est déroulé ton retour en Finlande ? A Savonnlina ?
Mon retour en Finlande s’est bien déroulé, j’ai repris mon travail d’été et j’ai vu mes amis.

As tu repris de suite le chemin du lycée ?
depuis le 16 août je suis au lycée en terminale. Je passe 2 bacs cette année.

Ton retour a t il été facile ? Read more

STAGE MARIONNETTES 2018/2019

Cette année, les élèves de première et de terminale de l’option théâtre ont pu bénéficier d’un stage marionnettes animé par Philippe Rodriguez-Jorda, formateur à l’ESNAM et comédien-marionnettiste. Cette formation est organisée conjointement par le lycée Chanzy et l’Institut International de la Marionnette et a lieu dans la salle théâtre. Elle s’étale sur plus d’une semaine : du vendredi 7 décembre au vendredi 14 décembre. La première journée a été dédiée à la construction. Les deux groupes théâtre, 1L1 et TL1, ont pendant près de 8 heures appris à fabriquer, modeler, sculpter.

Ensuite, lundi et mardi les terminales ont abordé plusieurs aspects de la pratique marionnettique. Ils ont à chaque fois débuté par une préparation physique avant d’aborder la manipulation. Les élèves ont travaillé sur des études à partir d’un leurre. Ils ont réfléchi sur la problématique des scènes de groupe dans l’oeuvre de Büchner, Woyzeck. La technique qu’ils ont abordé tout au long du stage fut celle de la marionnette portée.

Les deux journées ont été très riches et nos élèves ont été très inventifs tant dans la construction que dans les propositions scéniques.


Les élèves de première théâtre ont eu une journée et demi de stage. Il s’est déroulé le jeudi toute la journée et le vendredi après-midi. Ils ont commencé, comme pour les terminales, par une préparation physique. Ils ont déroulé tout au long de la matinée du jeudi les possibilités de leur corps pour arriver au travail sur la marionnette à gaine. Ainsi, progressivement le bras devenait un personnage contrôlant le marionnettiste. Ensuite, avec la contrainte du castelet, les élèves se sont entraînés en écrivant des séquences solo, en duo et ensuite à plusieurs. L’après-midi du vendredi a été consacré à réfléchir sur comment représenter les scènes des artisans du Songe d’une nuit d’été en réinvestissant les techniques de la marionnette à gaine. Les propositions ont très vite évoluées, c’était assez impressionnant.

Nous aurons le plaisir de vous présenter l’ensemble du travail de ces deux stages lors de notre journée portes ouvertes.

Un très grand merci à Philippe Rodriguez-Jorda et à l’Institut International de la Marionnette.

 

Le jeudi 13 décembre 2018

Le stage des premières débute par une préparation physique. Allongés les élèves doivent se retourner à partir en s’appuyant sur le poids de leur bras d’abord et de leur jambe ensuite. Ensuite, l’exercice se fait à deux : un élève est allongé et passif, son camarade le retourne à partir de points d’appui. Enfin, les élèves réalisent l’exercice du rouleau.

Afin de préparer le travail sur la marionnette à gaine, le bras devient un personnage qui contrôle. Il doit varier dans son regard : en haut, en bas, à gauche et à droit par forcément toujours un face à face avec le marionnettiste.

Écriture d’une séquence solo. La liste des gestes : bonjour, OK, victoire, etc.

Écriture d’une séquence à deux ou à trois : une question, une poignée de main.

Faire parler le personnage/main derrière des castelets. Recherche du sol fictif. Les élèves spectateurs guident leurs camarades marionnettistes pour qu’ils maintiennent les jambes de leur marionnette à gaine. Tourner sur soi-même, c’est déjà s’éloigner d’une carrure de la bande. Le mouvement possible pour la marionnette mais pas pour le marionnettiste : le balayage.

Faire marcher la marionnette : deux familles, soit on fait exactement ce que le personnage fait ou on isole le bras. On cherche la taille du pas.

Improvisation : une rencontre – un arrive, l’autre arrive, rencontre, séparation.

Travail avec les têtes réalisées vendredi. Importance du regard. Réinvestir et traverser l’ensemble des notions vues depuis le début de la journée avec la manipulation de la tête. C’est la tête qui vous emmène quelque part, vous ne la transportez pas.

Travail sur Le songe d’une nuit d’été. Le texte c’est de la matière. Comment faire illusion ? Pacte entre le spectateur et le marionnettiste. Cigroler c’est le défaut qu’ont les marionnettistes débutant : faire bouger la tête intempestivement pour faire croire que la marionnette parle. Pour la faire parler il faut bouger l’ensemble du corps.

Exercices derrière le castelet : dire l’alphabet ou compter et faire des propositions de mouvements : tourner sur soi-même, marcher plus vite, rythme.

Sans les castelets , trouver comment faire parler les personnages de Shakespeare : les trois niveaux, toujours bouger, regarder sa marionnette, prendre le regard, retournement, la démarche avec accent statique en faisant bouger son corps ou son bras par le haut ou par le bas.

Le vendredi 14 décembre 2018

Exercice de relaxation : déposer son corps au sol et se concentrer sur plusieurs parties, s’étirer. Exercices de réveil en secouant tout son corps en partant de ses articulations. Mouvement des bras.

On bouge la tête de tous les côtés. Se mettre de dos et bouger la tête ensuite la faire parler. Étude sur les scènes de Shakespeare : mélanger le jeu d’acteur avec celui d’objet.

Étape 1 : jouer avec les marionnettes c’est réussir à la faire parler et à utiliser son corps pour la faire apparaître.

Étape 2 : montré/caché. Un élément de décor qui sera utilisé comme castelet. Lorsque la marionnette parle, elle est derrière, dès qu’elle a fini le marionnettiste se montre.

Scène des artisans répétant : l’arbre ; scène de la représentation : les paravents blancs.

Fin du stage : reprise des têtes.

rencontre des élèves de l’option théâtre et de seconde 7 avec Benoït Payon

Le metteur en scène du spectacle Ces Filles-là, Benoît Peillon, rencontre nos élèves de 1L1,TL1 option théâtre et de seconde 7

 

Le lundi 3 décembre, Benoît Peillon, metteur en scène du spectacle Ces filles-là, est venu à la rencontre de nos élèves théâtre et de la classe de seconde 7. Un échange sur le spectacle du lendemain soir a eu lieu. Plusieurs questions ont pu être posées sans dévoiler l’ensemble de la proposition scénique. Ainsi, les élèves ont demandé par exemple pourquoi la compagnie tenait à intégrer des comédiennes amatrices ? Les élèves de Chanzy qui ont participé au projet ont pu également répondre aux interrogations de leurs camarades.

L’échange fut dynamique et dense. Benoît Peillon a su susciter la curiosité de nos élèves bien qu’ils aient été préparés au spectacle. A la fin de l’entrevue, ils étaient tous impatients de voir sur scène les propositions de la compagnie sur ce texte qui aborde le thème du harcèlement dans une langue rude et moderne.

Nous remercions l’équipe du TCM ainsi que Benoît Peillon d’avoir permis cette rencontre.

 

La représentation du mardi 4 décembre 2018 au TCM

Le mardi 4 décembre l’ensemble des élèves qui avait assisté à la rencontre étaient présents au spectacle au TCM. Ce fut un moment fort et particulier d’abord par les thèmes abordés : le harcèlement, le corps de la femme exposé, la mort et le suicide, les grandes périodes du combat des femmes pour leurs droits au XX ème siècle mais aussi parce que 4 de nos élèves participaient au projet. La proposition était rythmée par des musiques d’aujourd’hui et des chorégraphies qui mettaient le corps des danseuses en tension. Le public a pu apprécier une prestation de qualité, généreuse et authentique. Un bord plateau était organisé en fin de représentation. Les spectateurs encore avides de questions ont pu écouter cette fois-ci les comédiennes professionnelles mais aussi les amatrices.

 

Merci pour tous ces beaux moments !

OPTION THÉÂTRE DE 2de7 – VISITE DU CNAC ET RENCONTRE AVEC LES CIRCASSIENS DU LYCÉE BAYEN

En attendant FRICTION

Jeudi 13 décembre, les élèves d’option théâtre de 2de7 se sont rendus à Châlons-en-Champagne. Au programme rencontre et échange de pratiques avec les secondes circassiens du lycée Bayen et visite du CNAC, Centre National des Arts du Cirque, qui comprend deux sites, le cirque historique et la Marnaise, lieu où s’entraînent les étudiants. La matinée a été marquée par un beau moment impromptu : l’un des étudiants nous a présenté une ébauche de son numéro de jonglerie pour recueillir notre avis, ce qui a donné lieu à un échange passionnant…

L’après-midi était consacré au spectacle de la 30ème promotion, F(R)ICTION, mis en scène par Antoine Rigot, aussi énigmatique que poétique et qui a fait l’unanimité. Un grand merci à Isabelle Funès et à Marie-Pierre Jacquart pour leur accueil et aussi à Pascal Vey qui a oeuvré en amont pour que tout se passe au mieux… sans oublier les élèves qui ont fait preuve d’enthousiasme lors de cette belle journée ensoleillée.

Emmanuelle Berthaud

Théâtre en anglais, Section Européenne : MACBETH

Un spectacle de qualité, toujours bien apprécié, puisque comme chaque année en novembre, les élèves de Secondes, Premières et Terminales de Section Européenne ont pu assister à la représentation théâtrale en anglais de la troupe Londonienne DREAMPARK le mardi 6 novembre, pour ensuite échanger en anglais avec acteurs, metteur en scène et producteur.

La tragédie de William Shakespeare, MACBETH, a donc été revisitée pour une version à la fois classique et moderne – tant pour le texte que pour le cadre transposé au moment de l’attaque terroriste de Londres.

Un grand merci à tous ainsi qu’à Bernard Hourlier dont vous pourrez retrouver ici une partie des photos sur les moments clés du spectacle.

Françoise Duvivier

Ouverture européenne ; vers une culture de la mobilité et de l’ouverture aux autres

Dans le cadre de la campagne d’information « Ambassadeurs européens, l’Europe au lycée », organisée par le Centre Régional d’Information Jeunesse Champagne-Ardenne,  https://jeunes-ca.fr/ (Centre d’Information Europe Direct Reims Grand Est), 115 élèves de Première L, de Premières L-ES-S de Section Européenne ainsi que de Terminales L-ES-S de Section Européenne ont pu développer leurs connaissances sur la mobilité et les programmes européens ce mardi 20 novembre de 14 à 18H, lors de la présentation de M. Raphaël Perez et de la jeune ambassadrice européenne (et finlandaise), Aura.

Après une présentation du cadre dans lequel s’inscrit la mobilité européenne, les élèves ont découvert plus précisément le programme de mobilité Erasmus+ et à travers le témoignage de Aura, appréhender les atouts d’une telle mobilité dans un cursus, tout en évoquant les craintes, les interrogations… Les moments d’échange ont été fructueux, de quoi ouvrir de jolis horizons dans le parcours futur des élèves.

Cette opération a déjà conduite à de nombreuses reprises dans l’établissement, alors que cette campagne existe depuis dix ans ; le lycée Chanzy a d’ailleurs été le cadre du montage de la vidéo anniversaire l’an dernier – vidéo également à retrouver sur Europe Direct (http://europedirect.jeunes-ca.fr/ambassadeurs-europeens-leurope-lecole/retour-sur-ambassadeurs-europeens/)

Françoise Duvivier

CONTACTER LE LYCÉE CHANZY